Amazon et Google ont tous deux la ferme intention d’implanter leur assistant virtuel sur un maximum d’appareils. Comme nous l’expliquions dans cet article, Google s’appuie sur son système d’exploitation Android, pendant qu’Amazon multiplie les partenariats avec les marques pour développer un maximum de skills Alexa. Ce dernier développe d’ailleurs ses propres appareils ; dernier en date : un micro-ondes.

C’est donc sans (trop de) surprises qu’Amazon s’est allié avec Microsoft. Face aux difficultés voire à l’échec de son assistant vocal maison, Cortana, Microsoft avait déjà décidé de le compléter d’Alexa. Ainsi, les utilisateurs peuvent accéder aux skills d’Alexa depuis Cortana. Microsoft et Amazon vont désormais plus loin, et ont annoncé il y a quelques jours le lancement d’une app Alexa pour Windows 10. Initialement disponible qu’aux Etats-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni, elle permet aux utilisateurs d’accéder aux fonctionnalités d’Alexa à partir d’un simple clic.

Alexa pour Windows 10 ne fonctionne donc pas – pour l’instant – en mains libres. Pour autant, pouvoir enregistrer un nouvel événement dans son agenda ou traiter ses emails devient beaucoup plus rapide qu’avant. Mais c’est surtout une grande victoire pour Amazon : savoir rendre son assistant disponible et compatible au sein d’environnements concurrents, en l’occurrence Windows. Une tâche bien plus facile pour Cortana, puisque son développeur est aussi celui de Windows. Ou encore pour Siri sur iOS.

La possibilité d’utiliser Alexa en mains libre sur PC ne devrait d’ailleurs plus être loin de voir le jour. Si on en croit le nombre grandissant d’ordinateurs Windows ayant Alexa pré-installé, chez des fabricants comme Asus, Acer, HP, Dell ou Lenovo, le partenariat Amazon-Microsoft a de beaux jours devant lui.

A quand Google Assistant sur desktop ?

De son côté, Google semblerait travailler sur une intégration de Google Assistant sur Chrome. A en croire le developer channel du navigateur, Google Assistant devrait bientôt devenir une fonctionnalité native de Chrome. Un potentiel considérable pour Google : son navigateur détient une part de marché de plus de 60%, face à ses concurrents Safari, Internet Explorer/Edge, Firefox ou Opéra. Après Android, Chrome incarne la suite logique pour le géant californien, dans son projet de proposer son assistant partout, y compris à bord de votre voiture !

Néanmoins, Google a encore du travail avant de lancer Assistant sur Chrome auprès du grand public. En effet, Google avait déjà installé Assistant sur PixelBook, son laptop maison. Cette intégration avait été un échec, Google Assistant répondant mal à la beaucoup des requêtes des utilisateurs, allant jusqu’à rendre plus difficile à utiliser le système d’exploitation Chrome OS.

Alors, vers quel assistant faut-il se tourner pour lancer votre voice bot ? Ces annonces à répétition montrent que Google et Amazon travaillent dur à l’implantation de leurs assistants dans un écosystème le plus large possible. A l’heure actuelle, il vaut donc mieux lancer son assistant sur les deux plateformes. C’est ce que vous propose Yelda : notre plateforme SaaS vous permet de créer votre bot en quelques clics, et de le déployer sur Alexa, Google Assistant, et Facebook Messenger.